Coccinelle ou bête à bon Dieu

Elles appartiennent à la famille des coléoptères et regroupe environ 6 000 espèces que l’on trouve dans le monde entier.
Leur taille varie de 0,1 cm à 1,5 cm.
Elles se différencient par leur couleur allant du orange au jaune, en passant par le rouge, noir, blanc ou encore rose et par le nombre de points présents.
Pendant sa vie la coccinelle pondra environ mille œufs.
Elles ont une espérance de vie de un à deux ans.
Elles sont capables de manger jusqu’à 250 pucerons chaque jour.
L’hiver, les coccinelles se mettent à vivre au ralentit et n’ont donc plus besoin de se chercher de nourriture, on dit qu’elle sont en diapause. Elles « hiberneront » dans la nature sous une écorce ou souche d’arbre, des fleurs fanées, des feuilles séchées, des fagots de rosiers, des tas d’herbes séchés, des vieux bâtiments…

Comment vie la coccinelle ?

Elle est d’abord un œuf puis une larve, ensuite une nymphe et elle finit par être adulte.
A ce stade, elle s’accouplera et se reproduira une fois le printemps venu.
Au moment de la ponte, la femelle se choisira une feuille envahie de pucerons pour y pondre entre 50 et 400 œufs.

  • Les œufs de couleur jaune sont très petits
  • Après seulement trois à sept jours, ils éclosent pour laisser place à des larves
  • Les larves en pleine croissance peuvent ingurgiter jusqu’à 200 pucerons par jour pendant les 17 à 21 jours qui suivront
  • Dernier stade… la nymphose, période pendant laquelle les larves restent totalement immobiles pendant 8 jours sur l’arrière d’une feuille jusqu’à devenir adultes
  • Reste alors à fendre la cuticule d’où la coccinelle – d’abord jaune – apparaitra, 48h plus tard elle devient rouge et des points jaunes ou noirs se formeront

La coccinelle, ami des permaculteurs

Évidemment plus besoin d’insecticides.
A elle seule, elle fera le travail d’autant plus si vous avez une faune riche et développée sur votre terrain ou dans votre jardin. Pas un puceron ne lui écharpera, voire certaines cochenilles.

Comment attirer les coccinelles ?

  • Avec un jardin favorisant la biodiversité
  • En plantant une haie champêtre
  • En ayant un carré d’orties
  • En plantant des essences locales
  • En permettant aux plantes sauvages de s’installer
  • Avec une partie de terrain en friche
  • En plantant des fèves et des capucines, de l’anthémis, de la centaurée, de l’achillée, de la bourrache, de l’absinthe…
  • En semant des mélanges bios attirant les coccinelles que l’on trouvera sur le net ou dans les jardineries
  • En fabriquant ou en achetant des hôtels à insectes disposés dans des lieux ensoleillés et protégés de la pluie et du vent

Nota bene
Faites en sorte de ne pas acheter de coccinelles asiatiques qui sont envahissantes et ne sont de toute façon pas endémiques
Vive le local !

Pour en savoir plus sur les coccinelles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s