Le hérisson

Sous ses airs bonhommes il est un étonnant allié des jardiniers permacoles.
Grand chasseur nocturne et régulateur de nos jardins, il mangera les prédateurs en surnombre
Mais pour cela nous devrons lui préparer un biotope naturel et varié et un abri où il aura envie de rester toute l’année

Mais qui est-il ? Qu’est-ce qui caractérise le hérisson ?

Il est un animal nocturne
Il mesure de 22 à 31 cm de long
Son poids varie de 400 à 1200 grammes
Il possède 36 dents
Son dos est couvert d’environ 6000 piquants, une mue s’opère environ tous les 18 mois
Son ventre est recouvert d’une fourrure grisâtre
D’une démarche hésitante il parcoure environ 3 mètres par minute
Chez le hérisson, les deux sexes sont semblables
La gestation varie entre 31 et 35 jours
La femelle qui possède 10 tétines peut mettre bas jusqu’à 6 petits une fois par an et est la seule à s’occuper d’eux
Les bébés hérissons aveugles à la naissance n’ont pas de piquants, mais rapidement ils apparaissent blancs et mous pour devenir durs et foncés avec des extrémités blanches
Vers 11 jours ils se mettent en boule puis quittent progressivement le nid une fois le sevrage effectué au bout de 4 à 6 semaines… chacun partant de son côté car le hérisson est un solitaire

Le hérisson un grand chasseur nocturne ami des jardiniers

En hiver, il craint le froid et doit se mettre en hibernation mais avant cela il aura pris le temps de se construire un nid bien isolé du vent et de la pluie
Le reste de l’année, il chasse à l’odorat sur son territoire afin d’attraper escargots, limaces, vers blancs, vers gris, charançons, sauterelles, escargots, larves de hanneton, araignées, lombrics, carabes, chenilles, grenouilles, lézards, oisillons, œufs, cadavres, fruits, champignons et même pâté et croquettes de nos compagnons à 4 pattes !

Le hérisson en voie de disparition

Bien qu’il ait une bonne protection grâce à ses piquants, depuis 20 ans deux tiers des hérissons ont disparu des campagnes françaises. Les principales causes de mortalité sont :

  • La faim pendant l’hibernation
  • Le blaireau, le renard roux, la martre…
  • Les pesticides
  • Les voitures

Pour éviter cela, voici quelques suggestions pour qu’ils aient envies de rester sur votre terrain ou dans votre jardin

L’habitat du hérisson

L’habitat idéal sera constitué de feuilles mortes, de branchages, de ronces, de bois… proche de buissons touffus, de tas de bois, de bois de feuillus, de haies, de broussailles, parcs, bords de prairies humides, jardins, dunes avec buissons…

Pour cela à nous d’être suffisamment ingénieux pour leur construire un nid à l’abri du froid, du vent et de la pluie que ce soit sous des tas de bois, des bâches, des caisses, des planches de bois, des haies, un escalier ou encore un appentis… sans oublier de mettre un bon peu de feuilles mortes et/ou de la paille et en laissant une ouverture suffisamment grande pour laisser entrer la maman et la laisser y vivre avec ses petits.

Pour en savoir plus sur les abris pour hérissons

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s